Au cœur des palmiers, samedi 18 Mai – COLOMBIE

La randonnée étant assez longue nous avons quitté nos mion-mions à 8h30. On est parti bien chargé entre de quoi faire des casse-croutes, plus un k-way vu qu’il pleut tous les jours, plus un chapeau si le soleil se pointe, plus du repellan (répulsif à moustiques) car on est dans la forêt et, pour ma part une paire de chaussures de rechange étant donné que je marche en bottes (boue).

Nous avons vraiment pris du plaisir à faire cette longue marche. Cela fait un moment que nous deux nous n’avons pas marché. Nous avions quitté les Teissuenos au sud de l’Equateur et avons passé un mois de farniente à se faire dorer la pilule sur les plages de la côte Pacifique. On a clairement perdu le rythme. Jusqu’au Pérou on tenait la cadence vu que les Teissuenos nous tiraient vers le haut. Et il faut être honnête sans eux nous n’aurions pas fait toutes ces marches et aurions sans doute raté de beaux paysages.

Je dois bien admettre que l’idée de me lever si tôt et de marcher sous la pluie pendant plusieurs heures ne m’enchante guère mais il paraît que cette marche « vale la pena ».

Au début pas un palmier en vue mais par contre pleins de ponts suspendus, de la jungle et une rivière. Une fois arrivés au café, et après une montée des plus coriaces, nous avons vu nos premiers oiseaux ; des colibris hyper rapides.Si rapides qu’il était impossible de les photographier. Nous avons profité de cet endroit pour manger. Et c’était pile le bon moment où la pluie a décidé de s’abattre sur nous. On s’est mis à l’abri, puis la pluie s’est calmée au moment de repartir.

Et là, nous ne savions plus où donner de la tête entre des jolis papillons et d’incroyables oiseaux très colorés. Et puis le Soleil s’est finalement décidé à se montrer et on a eu chaud, très chaud. Et, cerise sur le gâteau, nous sommes arrivés aux pieds de ces incroyables palmiers gigantesques et tous maigrichons. Ils peuvent mesurer jusqu’à 60m de haut ! C’est splendide !

Photos

                               

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *