Bogotá, du 30 Mai au 1er Juin 2019 – COLOMBIE

Nous sommes arrivés sur Bogotá dans l’après-midi du jeudi 30 Mai.

Nous avons élu domicile dans un parking fermé avec garde à 12000clp les 24h (Parking vuela y parquea).

Nous sommes restés dans le camion jusqu’au lendemain matin car il était trop tard pour se lancer dans une virée pédestre dans la capitale.

Le lendemain nous avons pris le bus pour nous rendre en centre-ville. Par chancel ‘arrêt de bus est à quelques km de notre parking. Impossible d’acheter des billets simples. Ici il faut obligatoirement une carte magnétique. Sauf que nous, ça ne nous intéresse pas étant donné qu’on est de passage.

Du coup, la dame a crédité deux trajets sur sa propre carte pour que nous puissions accéder au bus (le Transmilenio). Deuxième coup de chance c’est une ligne directe pour nous rendre au centre-ville.Et troisième coup de chance, notre stop est au terminus. En voilà une capitale qu’elle est facile !!!

Nous voici donc en plein cœur de la ville. Nous marchons et nous dirigeons tranquillement vers le Museo del Oro. Kika (du campground de la Bonanza) nous l’avait fortement recommandé. Ça tombe bien vu qu’on en a visité aucun autre depuis le début du voyage.

Le tarif est très abordable (8000clp pour nous 2). On a vu qu’il y avait des audioguides en supplément (français) mais on a visité par nous-mêmes.

Le musée semble hyper récent, très bien entretenu et très expliqué. Il y a de très belles pièces conservées et on apprend le travail des métaux (or, argent, cuivre et mélange or-cuivre).

Nous y sommes restés pendant plus de 2h, et encore, il n’y avait pas d’expositions temporaires !

Photos

Photos place principale

Nous avons poursuivi notre programme  l’après-midi, par la visite du Museo Botero. On a adoré. Nous ne connaissions pas cet artiste avant Medellin mais nous avons tout de suite été charmé par ses talents. Ses sculptures, peintures et dessins sont vraiment géniaux. On est obligé de sourire devant ses œuvres, voire même de pouffer de rire ! Ces personnages et animaux tous potelés attirent la sympathie.

Dans cemusée nous avons pu observer des Picasso mais aussi des artistes normands : Fernand Léger et Eugène Boudin 🙂

Ensuite, sur les conseils de notre ami Rafa (colombien voyageur rencontré sur les plages équatoriennes) nous nous sommes rendus sur une petite place très fréquentée malgré sa petite taille. Elle n’est pas vraiment touristique mais ce qui est certain c’est qu’elle est animée. Y’a de la vie par ici ! Nous avons pris place dans un premier café mais nous avons vite décampé. A 4000clp l’expresso faut pas exagérer. Le café d’en face avait une meilleure vue, était plus tranquille et il était 2x moins cher !

Nous avions pris contact avec Cristian, le colombien rencontré au Chili le 31 Décembre. Il st de Bogota.

Il nous a dit qu’il terminait les cours à 16h et qu’on pourrait le retrouver en ville à partir de cet horaire. Ce que nous n’avions pas pris en compte c’est que nous n’arriverions pas à communiquer. Nous n’avons que WhatsApp et lui n’avait plus d’internet. Ca a été un imbroglio de 2h ! Nous étions sur le point d’acheter nos tickets de bus pour partir quand il nous a dit qu’il arrivait.

Nous avons passé un super moment avec lui, autour d’une petite mousse !

Nous ne voulions pas reprendre le bus trop tard donc on n’a pas traîné davantage,

Nous avions évoqué de nous retrouver le lendemain après-midi. Nous, nous avions prévu de monter au cerro Monserrate pour profiter d’une super vue sur la capitale et il paraît que c’est très beau en haut (église, etc). Malheureusement il a plu dès le matin. On a rien fait de plus que de se promener à nouveau en ville (quartier chinois !), en espérant une éclaircie. Pas de chance elle n’est arrivée que le lendemain alors que nous quittions la ville pour nous rendre à la mine de sel de Nemocon.

Une réflexion sur “Bogotá, du 30 Mai au 1er Juin 2019 – COLOMBIE

  1. super, de nous faire voyager avec vous, grâce à votre blog et vos photos.
    J’admire votre sang froid, à vous promener partout, en négociant les tickets de bus, etc.. etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *