Buena ambianza à La Bonanza, du 03 au 09 Mai 2019 – COLOMBIE

Vendredi, après un petit arrêt rapide à Popayan, la ville blanche, nous avons pris la route en direction de la Bonanza. Ce sont les Teissuenos qui nous en ont parlé. Il ‘agit d’une famille marocaine, les parents et leurs 3 enfants, qui se sont installés ici, après plusieurs années de voyage en camping-car surl e continent.
Ils ont un grand domaine et vivent désormais dans une maison. Et ils ont aménagé leur terrain de façon à pouvoir recevoir des voyageurs. Actuellement, ils poursuivent l’aménagement et sont en train de préparer le terrain du bas pour que les voyageurs soient moins prêts de la maison et de la route, pour qu’ils se sentent plus proches de la nature. Leur projet prévoit également la construction de cabanas en bois de bambous.
Lorsque nous sommes arrivés il y avait un gros camion MAN, immatriculé en Allemagne mais les propriétaires étaient un couple d’israéliens et Hans, je crois qu’il est hollandais.
Le samedi et le dimanche c’était parilla ! Kika et Anouar, los duenos (les propriétaires), avaient invité des amis à eux et ont proposé aux voyageurs de se joindre à eux. Un super moment de convivialité, d’échange et de partage.
Le samedi après-midi sont arrivés les Teissuenos. Mine de rien cela faisait un sacré moment qu’on ne s’était pas retrouvé pour profiter ensemble. Nous nous étions quitté à Cuenca, en Equateur et nous nous étions croisé rapidamente vers la Mitad del Mundo mais nous allions arriver tard au Musée donc on avait pris un café, échangé deux trois infos et hop nous repartions chacun de notre côté.
Lundi soir ce sont les Bousquet qui nous ont rejoint (Seb, Hélène et leurs enfants) et un couple mexicano-autrichien !
Le mardi matin c’est le marché des communautés aborigènes qui a lieu à Silvia (à quelques kilomètres d’ici).
Nous v’là t’y pas parti à 13 dans le pick-up de Kika jusqu’au marché ! A la mode locale ; nous étions 5 à l’arrière !
La place du village est très animée le jour du marché et les rues grouillent. Certains aborigènes portent la tenue traditionnelle. Ils sont très beaux. Les femmes portent une sorte de polaire bleu roi bordée d’un liseré rose flashy et elles portent un chapeau qui, autrefois traduisait leur statut familial (marié ou non, avec des enfants, avec des petits-enfants), à la manière des sombreros mexicains – dans le dos quoi !
Et nous voici déambulant à travers les stands de fruits, de légumes, de produits médicinaux, de viande très très franchement découpée (miam miam la tête de mouton posée à terre!)
Kika nous a fait goûté deux, trois fruits et légumes d’ici. Nous nous sommes ensuite tous empiffrés d’empanadas à la viande et sommes allés boire un café au Molino dorado. Un café super chouette, avec un patio très lumineux et une déco vraiment superbe. Après cela, un petit brin de grimpette pour monter à l’église et profiter de la vue. And to finish, un petit stop dans un moulin pour montrer aux enfants la fabrication de la farine.
Nous avons passé une excellente journée, pleine de vie, de couleurs, d’odeurs, de senteurs et de soleil !
Mercredi : nos lyonnais préférés sont partis visiter Popayan et en fin de journée on  a fêté l’anniversaire de Maxime : 6 ans ! Normalement c’est demain mais nous reprendrons la route et notre traditionnel convoi.

Avec Seb nous lui avons organisé une petite chasse au trésor. Il a été aidé de sa sœur Juliette et de Nina, la fille de Seb et Hélène. Et au final nous nous sommes tous retrouvés autour des gâteaux pour partager ce moment festif.

 

Photos  Silvia et le marché: 

 

Photos La Bonanza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *