Le patrimoine naturel

Nous avons choisi de faire ce trip dans cette région pour la richesse de la nature qui s’y trouve.

Notre choix premier était surtout de découvrir les gorges du Verdon. Et nous en avons finalement profité pour découvrir celles du Tarn et d’Oppedette. Et au fur et à mesure des kilomètre nous avons découverts trois très beaux lacs : celui d’Esparron, celui de Ste Croix et le Salagou, ainsi que deux calanques. Nous avons pris le temps de pour passer quelques jours dans un camping au Salagou.

  1. Les Gorges 
    1.  Les Gorges du Tarn

Notre objectif premier était les Gorges du Verdon mais depuis Rocamadour cela faisait loin et on s’est aperçu que sur notre route se trouvaient les Gorges du Tarn. C’est vraiment très joli comme coin. On s’est posé dans un petit camping tranquille le long du Tarn dans la commune de Malène. On a trouvé un petit emplacement ombragé au bord de la rivière et nous y sommes restés 2 nuits. Comme c’était apaisant de s’endormir avec le bruit de l’eau qui coule.

Pour profiter au maximum de ce décor exceptionnel nous avons loué un canoë et nous avons glissé squr l’eau toute la journée afin de profiter au mieux des falaises d’une hauteur impressionnante. Comme nous nous sentions petits lorsque nous levions les yeux pour apercevoir les cimes des falaises.

C’était vraiment une superbe journée : un temps magnifique, assez peu de touristes, des petits rapides et une mini- cascade à descendre qui nous a donné du fil à retordre (à cause de ma peur de l’eau il faut être honnête !) mais qui nous vaut,aujourd’hui encore, de sacrés fous rire lorsqu’on revoit la vidéo  que j’ai faite !!

Promenade en canoë sur le Tarn

2. Les Gorges d’Oppedette

Autant dire que ce n’est pas le site le plus touristique que nous ayons fait mais c’est aussi la #VanLife. Nous sommes dirigés vers ce lieu pour nous éloigner des incendies qui se multipliaient à certains endroits.  Très joli site à voir, si jamais c’est sur votre trajet et que vous aimez les sites reculés où vous serez seuls au monde avec une vue à couper le souffle foncez !  Nous étions véritablement seuls, peut-être à cause du vent mais peut-être aussi par méconnaissance du public. Après une soirée et une nuit ultra-venteuse nous avons laissé le van sur un petit parking et sommes partis nous promenés en suivant les chemins. Nous sommes arrivés dans un mignon petit bourg.

http://www.luberon-apt.fr/index.php/fr/bouger/a-pied/les-gorges-doppedette/item/les-gorges-d-oppedette

Les Gorges d’Oppedette

Petite promenade dans le village

3. Les Gorges du Verdon

Aaaaah les voici les voilà !  Comme notre France est belle..ce lieu est simplement paradisiaque. L’eau est d’une couleur incomparable. ON ne trouve aucun autre lieu en France avec une eau de ce bleu. Et cette roche  si claire…le contraste est saisissant et ça rend véritablement ce lieu si unique. On roule, on roule, sur des kilomètres et des kilomètres, virages après virages, le long de la route des crêtes. Il fait si chaud, c’est si vertigineux qu’on a presque le mal des transports. Et au bout de la route, un sens interdit !!!! WHAAAAT ???? Tout ça pour ça ???? Zut alors ! On doit se la refaire dans le sens opposé pour redescendre et pouvoir nous rapprocher et profiter de la rivière. Nous avons prévu une après-midi rando et grâce à Internet nous en avons trouvé plusieurs.  Comme nous randonnons très peu il fallait que le circuit ne soit pas trop complexe et pas trop long vu la chaleur écrasante. Nous avons suivi une partie du GR4. C’était superbe : nous avons escaladé quelques gros rochers polis par le Verdon, traversé un tunnel long de 650m avec une température avoisinant les 15° pour enfin pouvoir nous installer au bord de l’eau et profiter de celle-ci. Elle était extrêmement fraîche. Personnellement je n’ai pas réussi à entrer entièrement dedans !! C’est un endroit qui doit être pas mal connu car il y avait un peu de peu monde, dont, notamment, un petit groupe de personnes qui avait tendu une slak-line  à 1m de l’eau. Tout le monde les regardait. Cela faisait une petite animation 🙂

https://www.altituderando.com/Grand-Canyon-du-Verdon-Boucle-de-4

La route en seprentin

Une pause s’impose

Randonnée le long du GR4 (vers Rougon)

Une autre journée nous nous sommes rendus chez un loueur de pédalos pour découvrir différemment ce paysage atypique. Malheureusement nous n’étions pas les seuls à avoir prévu cette activité. On a patienté pendant au moins 45 minutes, en plein soleil avant de pouvoir payer notre location et accéder à notre bateau. Mais au final le jeu en valait la chandelle.

Dommage que cet endroit soit une vraie autoroute à touristes.

Notre astuce : anticiper la location de bateaux (canoës, pédalos, etc.) en saison estivale car ce n’est vraiment pas agréable d’être debout à attendre, sans ombre, par +35°.

2. Les Lacs
  1. Le Lac d’Esparron

Un superbe endroit remarquable, trouvé grâce à  Park4Night. C’était comme comme si le temps s’était arrêté. 

Nous avons trouvé une place à 50m de l’eau et nous avons même pu y dormir. Le lieu est vraiment bien pensé car il y a une cabane avec un toilette sèche.

Nous avons passé la journée avec tout notre attirail : bouée, banane gonflable, hamac, bière, pâté, olives et crème solaire bien entendu à l’ombre des pins avec un accès direct à l’eau. Tout y était parfait.

http://www.lesgorgesduverdon.fr/lac-esparron.html

 

Farniente absolue au bord du lac d’Esparron

2. Le Lac de Sainte Croix

Ce lac est iiiiiiimmmense !!!! Nous n’en avons pas fait le tour mais avons trouvé 2 ou 3 spots très tranquilles. A chaque fois le véhicule était à 2 pas de l’eau et il faisait si chaud que nous avons passé les 3/4 du temps dans l’eau : avec bouée, sans bouée, avec le bateau ou non.

La farniente était plus qu’au rendez-vous : siestes, lecture, mots croisés et baignades étaient nos seules activités !

Différents points de vue du lac de Ste Croix

3. Salagou

C’est clairement un lieu à découvrir ! Nous n’avions jamais vu un tel lieu ! Les couleurs y sont uniques. La terre est rouge, la végétation verte et l’eau est si bleue…Wahou ! C’est sublimisssime ! 

Lorsque nous sommes arrivés il faisait encore et toujours du vent et nous avions besoin de rechargé le van c’est pourquoi nous nous sommes installés au  camping. Le lendemain le soleil étant de retour et le vent s’étant assagi Pierre a décidé d’enfourcher son vélo car la région propose plusieurs circuits VTT avec des difficultés différentes. Il est parti pendant 2h tout pile ! Il a vraiment passé un bon moment : les paysages sont vraiment beaux, il y a des côtes, des chemins, de la forêt : un pur moment de plaisir !

Les couleurs sublimes du Salagou

3. La Mer
  1. les Calanques

Impossible de se rendre en région marseillaise sans découvrir les calanques. Quoique ! A cause du vent et des incendies on a dû revoir nos plans plusieurs fois. On voulait les découvrir par la mer mais le site du gouvernement indiquait que les lieux étaient inaccessibles par voie maritime. Soit ! On ira en voiture pour la première et à pieds pour la seconde.

La première fut Port-Miou. Quelle galère pour accéder au l’eau ! C’est du rocher et des tourbillons de vagues… J’ai bien faillit renoncer mais un gentille dame m’a accompagné et m’a montré où mettre mes pieds puis j’ai dû me jeter !! Quelle épreuve ! Mais j suis bien contente car on était mieux dans l’eau que sur les rochers. Pierre m’a ensuite rejoint. Il a observé les poissons et les fonds grâce à son masque.
J’ai autant galéré à sortir qu’à m’y mettre !! 
Mais cela valait le coup !

Calanque de Port-Miou

Nous nous sommes également rendus à celle de Morgiou, mais en randonnant cette fois. Le cadre est vraiment superbe et dès qu’on aperçoit l’eau on se mets involontairement à accélérer le pas ! Tout se passait pour nous jusqu’à ce qu’on s’emmêle les pinceaux avec la signalétique. Nous avons du passer à des endroits qui étaient, d’après moi, assez pentus (trop en fait!!) mais après 1h de complications nous y sommes arrivés et la baignade était bien méritée, quant à la vue… ça nous laisse sans voix !

Notre astuce : laisser son véhicule stationné au parking de Luminy. C’est le point de départ de plusieurs chemins de randonnées vers différentes calanques. 

Calanque de Morgiou

2. La presqu’île de Giens

Nous nous y sommes installées pour une nuit et avons découvert le lieu le lendemain. Niveau parking on a déjà vu mieux : c’était assez bruyant, notamment le matin. En plus la chaleur n’est pas retombée de la nuit et nous avons été attaqué par les moustiques.

La plage : ce n’est pas du sable mais des kilos d’algues séchées

Vue depuis notre spot

3. La plage de l’Estagnol

Pierre a décidé de nous emmener dans un lieu qu’il connaissait déjà : le parc de l’Estagnol. 
C’est une grande pinède transformée en parking, duquel nous pouvons accéder à une plage privée (et donc payante) en forme de crique. 
Il y avait beaucoup de monde mais nous avons réussi à poser notre serviette et notre barda (pas de hamac ni de banane cette fois !!) 
Ô délice ! L’eau est chaude ! Quelle surprise et quel changement !!!

http://www.lesgorgesduverdon.fr/lac-esparron.html

 

Plage de l’Estagnol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *