Shincal de Quimivil, Argentine – Jeudi 30 Août, ARGENTINE

Ce matin nous nous sommes rendus aux ruines d’un ancien village Inca.

Lors des 10 premières minutes nous avons presque regrettés d’être venus. C’est 2x plus cher, et, de prime abord on ne voit rien, la végétation camoufle tout.

Mais une fois la visite guidée commencée nous avons revu notre copie.

Certes on se projette moins qu’à Quilmes car il y a moins d’habitations ressorties de terre mais par contre lorsque la guide nous a emmené au temple de la Lune nous avons vite compris la différence.

Les Incas ne laissaient rien au hasard et avaient de très bonnes connaissances niveau astronomie et géographie. Le village n’a pas été bâti ici par hasard, oh que non. Le bâtiment central du village se trouve à égale distance  de 2 cerros : le Temple de la Lune, à l’Ouest, et le temple du Soleil, à l’Est.

C’est déjà un exploit en soi de trouver deux cerros si bien orientés et qui se font face, mais là où on comprend leur niveau d’expertise c’est que cec bâtiment central est également à mi-chemin de 2 aitres petites montagnes, situées au Nord pour l’une et au Sud pour l’autre. Ce bâtiment a été érigé au milieu de deux axes (Ouest-Est et Nord-Sud)

Les axes Nord-Sud ne seraient guère significatifs par contre le positionnement entre l’Est  symbolisant(le Soleil, le Levant, la naissance) et l’Ouest (La Lune, le Couchant) eux sont très symboliques et caractéristiques.

Pour accèder aux temples, chaque cerro dispose d’un escalier. Au temple du Soleil, du bas jusqu’à sa moitié c’est de la restauration, et de la moitié jusqu’en haut c’est l’escalier original.

Pour le temple de la Lune il y a également un escalier en serpentin. Le serpent est un animal représentatif chez les incas. Il symbolise le chemin entre le bien et le mal.

Nous sommes montés au temple de Lune et quelle ne fut pas notre surprise lorsque la guide nous a montré du granit creusé, non pas pour moudre des grains, comme habituellement, mais pour observer les étoiles. Apparemment les Incas mettaient de l’eau dans le creux et pouvaient contempler et observer le ciel.

A priori ce village avant une grande importance économique et politique, ce qui explique sa forme très centralisée. Et, aux extérieurs on pouvait trouver les habitations et les Moliendas (granit creusé pour moudre les graines).

Voici quelques photos du site

Le musée et l”entré du site

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *